Vive la rage!

Dessous les pavés, la plage…

Il ne s’agit pas d’organiser, de comprendre, mais de vivre. Il faut que tout le monde ait un visage et non un masque. Ne vivez plus pour vos maitres, soyez maitres de votre vis. Devenez vous-memes. Libérez-vous de vos dieux et de vos maitres. Libérez vous de vos pères. La nature n’a fait ni serviteurs, ni maitres. La vie aime la conscience que l’on a d’elle. Osons. Changeons la vie et transformons son mode d’emploi. Contestation permanente. La lucidité est la blessure la plus proche du soleil. La liberté est le crime qui contient tous les crimes; C’est notre arme absolue! Ce n’est pas l’homme, c’est le monde qui est devenu anormal. Cessons d’etre des mangeurs-mangés. L’action ne doit pas etre une réaction mais une création. Oser est l’espoir. Il faut systématiquement explorer le hasard. L’art est mort. La culture est un bouillon. L’acte est spontané et porte en soi la réalisation de l’autre. Tout est dada. Faites l’amour et recommencez. Le respect se perd. La plus belle sculpture est le pavé de grès. Tout est à faire. Le dèpavage des rues est l’amorce de la destruction de l’urbanisme. Les tétines de caoutchouc rendent la société carnivore. La société de consommation doit périr de mort violente. Dessous les pavés, la plage… Le reve est vrai. Tous les reves sont vrais. Construisons des aventures. Tout est possible. Nos facultés sont infinies. La révolution est en marche. Ceci n’est qu’un début. Vive la rage !

Denise Miège.

Poème-Collage

Paris, mai 1968.

 

 

Advertisements

2 responses to “Vive la rage!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s